dimanche 1 septembre 2013

Le retour du Seigneur Jagannath ! "Ratha Yatra" 2013 Paris


"Ratha Yatra", 17ème  Fête de Ganesh, le 2 Septembre 2012, Temple de Sri Manicka Vinayakar Alayam, 2013 Paris

Le retour du Seigneur Jagannath dans sa ville natale après avoir vaincu les forces du mal

Dans l'hindouisme, Jagannâtha, « Seigneur de l'Univers » est le nom donné à Krishna, huitième avatar de Vishnou, lui-même deuxième dieu de la trimourti (également appelée la « trinité hindoue ») avec Brahma et Shiva, lorsqu'il est considéré comme la divinité suprême. La divinité est alors représentée en noir, couleur et nom de Krishna.

Kamsa, un râja de la lignée des Bhoja, cruel et immoral, règne sur Mathurâ après avoir renversé son père, Ugrasena. Kamsa est aussi le frère de Devakî et il est amoureux de sa sœur qui doit épouser le prince Vasudeva. Alors qu'il conduit le char qui mène Devakî à son nouvel époux, il entend une voix céleste qui lui prédit que le huitième enfant de sa sœur causera sa chute. Fou de rage, il tire Devakî par les cheveux hors du char et lorsque Vasudeva voit cela, il lui promet de lui remettre ses enfants à naître.
Le couple tient sa promesse pour ses six premiers enfants, mais le septième, Balarâma, est confié en secret à Rohinî, une des femmes de Vasudeva. Lorsqu'il apprend qu'il a été trompé, Kamsa emprisonne le couple.
Devakî met bientôt au monde un nouvel enfant, Krishna. Grâce à un miracle qui endort les soldats de Kamsa, Vasudeva réussit à s'échapper, se rend au village de Gokula et confie Krishna à une autre de ses épouses, Yashoda qui le lui échange contre une de ses filles, Yoga Mâyâr. Au matin, Kamsa apprend la naissance d'un nouvel enfant, s'empare et tue Yoga Mâyâ qui se transforme en créature céleste et lui rappelle la prédiction.
Kamsa - comme Hérode - fait tuer tous les nouveau-nés, mais Krishna lui échappe. Il lui envoie ensuite plusieurs démons pour le combattre, mais sans succès.
Son frère Balarâma l'ayant retrouvé et rejoint, Krishna produit, aidé de celui-ci, de nombreux miracles pour contrer les maléfices dirigés contre lui par Kamsa. Finalement, Krishna décide de mettre fin aux embarras que lui cause Kamsa, le renverse et rétablit sur son trône le roi Ugrasena.

En tête du défilé rituel se pressent des joueurs de flûte, des danseurs et des danseuses portant sur la tête un pot de terre cuite où brûle le camphre. Les statues de Ganesh et de son frère Muruga sont portées de leurs autels aux chars sur des palanquins. Dans les rues purifiées par la Ville de Paris à l’eau de rose additionnée de safran, des hommes et des femmes en costumes traditionnels tirent les chars au moyen de cordes. Tout au long du parcours, des noix de coco sont brisées. La coquille des noix de coco symbolise l'illusion du monde, la chair le Karma individuel et l'eau l'ego humain. Brisant la noix de coco, on offre son cœur à Ganesh .

"Ratha Yatra" Bruno Puyraimond, Vidéo FullHD 1920x1080 3:58, 2013 Paris.


Afficher "Ganesh ! "Ratha Yatra" 2012 à Paris" sur une carte plus grande

Aucun commentaire :

Publier un commentaire